Об авторе
События
Книги  

СТИХИ
ПРОЗА
ПЕРЕВОДЫ
ЭССЕ:
– Poetica
– Moralia
ИНТЕРВЬЮ
СЛОВАРЬ
ДЛЯ ДЕТЕЙ

Фото, аудио, видео
Книги / Voyage à Briansk. Le don de la liberté. Quelques mots sur la poésie sur sa fin, son commencement et sa continuation. Traduits par Marie-Noëlle Pane
Daria Moudrolioubova. "Retour vers le passé, ou deux voyages aux confins de la poésie"
Le mot de l'éditeur

Olga Sedakova est essentiellement poète. Et lorsque sa pensée emprunte les voies du récit – comme dans ses "voyages métaphysiques" – ou de l'essai, elle demeure une pensée poétique, où l'intime s'ouvre à l'universel, en résonance avec l'ensemble de la poésie et de son mystère.

Le Voyage à Briansk renvoie à l'époque où ses poèmes ne circulaient qu'en samizdat. Ainsi en 1984, c'est en qualité de traductrice, qu'Olga Sedakova est invitée à donner une série de lectures dans la ville de Briansk. Encore peu touchée par la liberalization partielle et prudente de la vie culturelle que connaît la capitale, Briansk présente, aux yeux effarés de la jeune poétesse moscovite, une sorte de quintessence de l'esthétique soviétique, avec ses rituels et ses "lieux de mémoire". Le récit qu'elle en fait mêle épisodes cocasses, descriptions féroces et réflexions personnelles. A travers les situations, les rencontres, les dialogues se dégage le tableau pathétique de la relation ambiguë, entre compromission et résistance, que les intellectuels soviétiques des années 80 entretiennent avec le pouvoir et qu'Olga Sedakova analyse sans complaisance, mais avec subtilité et originalité. Au-delà du témoignage, au-delà même d'une interrogation profonde sur la nature du régime, sur le rôle et la place de la culture, sur la relation entre l'artiste et le pouvoir – et dont la validité n'est pas limitée à la période et au pays auxquelles elle s'applique, – le Voyage à Briansk est avant tout une apologie vibrante de la culture, un hymne à la force invincible de l'art et de la poésie.

Les deux articles faisant suite au Voyage témoignent – comme en écho à celui-ci – de ce souci constant d'Olga Sedakova d'être au plus proche, au "coeur" de la vie, de la langue et du monde : "L'espace de la poésie ne possède qu'une seule coordonnée ; sa distance par rapport au coeur, au centre."

Quant au Don de la liberté qu'elle relève chez Pouchkine, ce don irradiant – "car pour donner la liberté à un autre, il faut soi-même la posséder en abondance" – ce don lumineux, il n'est pas de doute qu'Olga Sedakova le porte haut, le prolonge et nous le transmet avec Bonheur.
<  След.В списокПред.  >
Copyright © Sedakova Все права защищены >НАВЕРХ >ПОДДЕРЖАТЬ САЙТ > Дизайн Team Partner >